page 15 of 16     per page:
sorted by:

Date: 1762

"Ils sont sourds, en effet, à la voix intérieure qui leur crie d’un ton difficile à méconnaître: Une machine ne pense point, il n’y a ni mouvement, ni figure qui produise la réflexion: quelque chose en toi cherche à briser les liens qui le compriment; l’espace n’est pas ta mesure, l’univers entie...

— Rousseau, Jean-Jacques (1712-1778)

preview | full record

Date: 1762

"Car, puisque ceux qui nient ce principe admis & reconnu par tout le genre humain ne prouvent point qu’il n’existe pas, mais se contentent de l’affirmer; quand nous affirmons qu’il existe, nous sommes tout aussi bien fondés qu’eux, et nous avons de plus le témoignage intérieur, & la voix de la co...

— Rousseau, Jean-Jacques (1712-1778)

preview | full record

Date: 1762

"Si les premières lueurs du jugement nous éblouissent et confondent d’abord les objets à nos regards, attendons que nos faibles yeux se rouvrent, se raffermissent; & bientôt nous reverrons ces mêmes objets aux lumières de la raison, tels que nous les montroit d’abord la nature."

— Rousseau, Jean-Jacques (1712-1778)

preview | full record

Date: 1762

"Grâce au ciel, nous voilà délivrés de tout cet effrayant appareil de philosophie: nous pouvons être. Hommes sans être savants; dispensés de consumer notre vie à l’étude de la morale, nous avons à moindres frais un guide plus assuré dans ce dédale immense des opinions humaines."

— Rousseau, Jean-Jacques (1712-1778)

preview | full record

Date: 1762

"Combattu sans cesse par mes sentiments naturels qui parloient pour l’intérêt commun, & par ma raison qui rapportoit tout à moi, j’aurois flotté toute ma vie dans cette continuelle alternative, faisant le mal, aimant le bien, & toujours contraire à moi-même, si de nouvelles lumières n’eussent écl...

— Rousseau, Jean-Jacques (1712-1778)

preview | full record

Date: 1762

"Tous les devoirs de la loi naturelle, presque effacés de mon coeur par l’injustice des hommes, s’y retracent au nom de l’éternelle justice qui me les impose & qui me les voit remplir plus en moi que l’ouvrage & l’instrument du veut le bien, qui le fait, qui fera le mien par mes volontés aux sien...

— Rousseau, Jean-Jacques (1712-1778)

preview | full record

Date: 1762

"Pourquoi mon âme est-elle soumise à mes sens & enchaîné, ce corps qui l’asservit et la gêne? je n’en sais rien: suis-je entré dans les décrets de Dieu?"

— Rousseau, Jean-Jacques (1712-1778)

preview | full record

Date: 1762

J’aspire au moment où, délivré des entraves du corps, je serai moi sans contradiction, sans partage, & n’aurai besoin que de moi pour être heureux; en attendant, je le suis dès cette vie, parce que j’en compte pour peu tous les maux, que je la regarde comme presque étrangère à mon être, & que tou...

— Rousseau, Jean-Jacques (1712-1778)

preview | full record

Date: 1762

"Cette doctrine, venant de Dieu, doit porter le sacré caractère de la Divinité; non seulement elle doit nous éclaircir les idées confuses que le raisonnement en trace dans notre esprit, mais elle doit aussi nous proposer un culte, une morale & des maximes convenables aux attributs par lesquels se...

— Rousseau, Jean-Jacques (1712-1778)

preview | full record

Date: 1762

"Je viens, mon jeune ami, de vous réciter de bouche ma profession de foi telle que Dieu la lit dans mon coeur."

— Rousseau, Jean-Jacques (1712-1778)

preview | full record

The Mind is a Metaphor is authored by Brad Pasanek, Assistant Professor of English, University of Virginia.